Gastro chat

Gastro-entérite chez le chat

Par Vetissimo 4 à lire

La gastro-entérite est une inflammation de la muqueuse digestive, affectant à la fois l’estomac (gastrite) et l’intestin (entérite). Elle se manifeste par des vomissements et des diarrhées. Les chats, souvent sensibles aux troubles digestifs, peuvent présenter une gastro-entérite qui, bien que généralement bénigne, nécessite une attention particulière pour éviter les complications.

Causes de la gastro-entérite chez le chat

La gastro-entérite chez le chat peut avoir diverses origines :

  • Alimentaires : Les changements brusques d’alimentation peuvent provoquer une gastro-entérite. Les chats qui chassent des petites proies comme les rongeurs ou les oiseaux peuvent aussi souffrir de perturbations digestives. L’ingestion d’aliments inadaptés, y compris l’alimentation humaine ou le lait, peut également causer des problèmes digestifs.
  • Infectieuses : Les virus comme la panleucopénie féline (ou typhus) peuvent causer des gastro-entérites sévères. Bien que rare grâce à la vaccination, cette maladie peut toucher les chats non vaccinés. Des infections bactériennes par des agents comme Escherichia coli ou les salmonelles sont également possibles, bien que moins fréquentes.
  • Parasitaires : Les infestations par des parasites intestinaux sont courantes chez les chats ayant accès à l’extérieur, affaiblissant leur tube digestif.
  • Toxiques : Certains produits chimiques, plantes toxiques ou détergents peuvent irriter le tube digestif.
  • Métaboliques : Des maladies comme l’insuffisance rénale, l’insuffisance hépatique ou la pancréatite peuvent provoquer des symptômes de gastro-entérite.
A lire aussi :  Le coryza chez le chat - Prévention, Symptômes et traitement possible

Symptômes de la gastro-entérite chez le chat

Les signes principaux de la gastro-entérite sont les vomissements et les diarrhées. D’autres symptômes peuvent inclure :

  • Perte d’appétit
  • Abattement et douleurs abdominales
  • Perte de poids après quelques jours
  • Hyperthermie, particulièrement si l’origine est virale

Si les symptômes sont graves ou persistent, l’état général du chat peut se détériorer, menant à la déshydratation, à une perte de poids accrue et à un abattement sévère, mettant en danger sa vie à long terme.

Dans les cas de gastro-entérite infectieuse ou toxique, du sang peut être présent dans les vomissements et les diarrhées.

Diagnostic

Le vétérinaire recueillera des informations sur les circonstances de l’apparition des symptômes et le mode de vie du chat, y compris son régime alimentaire, ses traitements antiparasitaires et ses habitudes de vie. Un examen clinique complet permettra d’évaluer l’état général du chat et de détecter d’autres symptômes. Si nécessaire, des examens complémentaires tels que des radiographies, des analyses sanguines ou des analyses de selles pourront être réalisés.

Traitement et pronostic

Si la gastro-entérite ne présente pas de gravité particulière, le traitement sera symptomatique : anti-diarrhéiques, anti-vomitifs, antispasmodiques et pansements intestinaux. Une courte diète peut être recommandée, suivie de l’introduction d’un aliment hyperdigestible. L’eau doit toujours être disponible. Un traitement spécifique, tel qu’un antibiotique ou un antiparasitaire, pourra être prescrit selon la cause identifiée.

A lire aussi :  Identification par puce électronique chez le chat

La plupart des gastro-entérites simples, traitées rapidement, ont un bon pronostic. Un traitement adapté permet une guérison en quelques jours. En cas de complications, le chat peut nécessiter une hospitalisation pour réhydratation par perfusion et administration de médicaments par voie injectable.

Prévention de la gastro-entérite chez le chat

Pour prévenir les gastro-entérites et autres troubles digestifs, il est essentiel de fournir une alimentation équilibrée et de qualité. Évitez les changements brusques de régime alimentaire et consultez votre vétérinaire pour des recommandations spécifiques. Évitez de donner du lait à votre chat, sauf s’il s’agit de lait spécialement formulé pour les chatons non sevrés.

Les traitements antiparasitaires préventifs sont également importants. Vermifugez régulièrement votre chat et traitez-le contre les puces. Enfin, la vaccination régulière, notamment contre la panleucopénie, est un moyen efficace de prévention.

Partager cet article
Ajouter un commentaire