Chat plaie

Les plaies chez le chat

Par Vetissimo 5 à lire

Une plaie est une rupture de la peau, quelle que soit son origine. Dès que la peau est endommagée par une coupure, une perforation, une éraflure ou une déchirure, on parle de plaie. Les plaies peuvent avoir des origines et des niveaux de gravité variés.

Les chats, surtout ceux qui sortent, sont souvent sujets aux blessures. Il est essentiel de les surveiller et de savoir comment réagir en cas de plaie. Les chats peuvent être difficiles à soigner et peuvent devenir agressifs lorsqu’ils souffrent. Ne prenez pas de risque inutile pour vous ou votre animal, contactez votre vétérinaire si nécessaire.

Causes, variétés et gravité des plaies chez le chat

Les plaies chez le chat sont le plus souvent accidentelles, bien que d’autres causes existent. Les plaies accidentelles les plus fréquentes sont causées par :

  • Des bagarres avec d’autres animaux, souvent des chats
  • Des chocs avec des voitures
  • Des grillages ou barbelés pour les chats qui sortent dans les jardins
  • Des accidents de chasse, où un chat peut être confondu avec du gibier
A lire aussi :  Vomissements bilieux chez le chat

La gravité d’une plaie dépend de plusieurs facteurs : saignements, étendue, profondeur et douleur associée. Plus ces signes sont importants, plus la plaie doit vous alerter et vous amener à contacter votre vétérinaire. Une hémorragie est un motif de consultation rapide voire urgente.

D’autres causes peuvent être à l’origine de plaies chez le chat, telles que des démangeaisons ou des lésions cancéreuses. La durée de la plaie doit également vous alerter.

Les gestes à faire ou à éviter en cas de plaie

Si votre chat a une plaie et qu’il vous laisse faire, commencez par dégager la zone des poils environnants. Les poils peuvent être collés par le sang ou la salive de l’animal et sont une source potentielle d’infection. Utilisez des ciseaux à bout rond pour couper les poils sans tirer dessus.

Vous pouvez désinfecter avec un produit adapté, tel que de la Bétadine, de l’éosine ou de la chlorhexidine (Biseptine). Évitez les produits comme l’alcool ou l’eau oxygénée qui sont douloureux et moins efficaces. Utilisez des compresses plutôt que du coton pour éviter de laisser des fibres dans la plaie. Si votre désinfectant est en spray, ne pulvérisez pas directement sur la plaie, mais sur une compresse, puis désinfectez avec celle-ci.

A lire aussi :  Sang dans les urines chez le chat

En cas de doute sur la gravité de la plaie, ou si elle semble étendue, saigne ou est douloureuse, contactez votre vétérinaire. La rapidité du traitement est souvent déterminante pour la guérison. Si vous suspectez un traumatisme important, contactez rapidement votre vétérinaire.

Les signes avant-coureurs et les symptômes

Les premiers signes de plaie incluent du sang et des poils collés. Le chat peut se lécher de façon insistante sur la zone concernée. Si la plaie est sur une patte, il peut boiter. Si elle est infectée, il peut y avoir des écoulements purulents, jaunâtres et épais. Une douleur est généralement associée à toute plaie.

Des symptômes généraux peuvent aussi être présents. Après un accident, le chat peut souffrir de lésions internes ou de fractures, apparaître abattu et présenter des symptômes respiratoires, une douleur abdominale ou un état de choc.

Le diagnostic repose sur l’observation de la plaie. Il est important d’inspecter et de palper tout le corps du chat pour rechercher d’éventuelles autres plaies ou zones douloureuses.

Les traitements des plaies chez le chat

Plus une plaie est traitée rapidement, moins il y a de risque d’infection. Certains soins locaux peuvent suffire : tonte et désinfection avec un produit adapté. Un traitement antibiotique peut être prescrit en cas d’infection ou de risque, notamment pour des plaies par morsures. Un traitement anti-inflammatoire est souvent associé en cas de douleur.

A lire aussi :  Lait pour chaton

Si la plaie est grave ou profonde, une anesthésie générale peut être nécessaire pour évaluer les dégâts et décider du traitement approprié. Des examens comme des radiographies peuvent être nécessaires pour vérifier les fractures. Une intervention chirurgicale peut aussi être nécessaire pour faire des points de suture. En cas d’état de choc ou de lésions importantes, une hospitalisation et une mise sous surveillance peuvent s’avérer nécessaires.

Contrairement à une idée reçue, la salive d’un animal n’a aucune vertu antiseptique. Au contraire, elle contient beaucoup de bactéries pouvant provoquer une infection. Ne laissez pas votre animal soigner lui-même ses plaies, apportez-lui votre aide ou celle d’un vétérinaire !

Partager cet article
Ajouter un commentaire