Gingivites Chat

Les gingivites chez le chat

Par Vetissimo 3 à lire

Les gingivites, souvent regroupées sous le terme de gingivo-stomatites, sont des inflammations de la bouche du chat. Elles affectent spécifiquement les gencives, contrairement aux autres inflammations buccales qui peuvent toucher d’autres parties de la bouche.

Motif de consultation chez le vétérinaire

Les chats atteints de gingivite ont souvent plus de 7 ans, bien que des chats plus jeunes puissent aussi en souffrir. Les signes à surveiller incluent :

  • Réduction de l’appétit (dysphagie) ou arrêt total de l’alimentation (anorexie)
  • Perte de poids
  • Salivation excessive
  • Grincements de dents (bruxisme)
  • Poil terne dû à un manque de toilettage
  • Mauvaise haleine (halitose)
  • Saignements dans la bouche

Lors de l’examen, le vétérinaire peut observer une inflammation localisée aux gencives (gingivite) ou étendue à la langue (glossite), aux lèvres (chéilite), et au fond de la bouche (stomatite caudale), avec parfois une augmentation des ganglions mandibulaires.

Pourquoi votre chat et pas celui du voisin ?

Les causes exactes des gingivites ne sont pas totalement définies, mais plusieurs facteurs semblent contribuer :

  • Prédisposition génétique
  • Régime alimentaire
  • Accumulation de plaque dentaire
  • Infections par des virus et des bactéries
A lire aussi :  Ataxie chez le chat

Une réponse immunitaire inadéquate et exagérée à une infection virale joue également un rôle important dans l’entretien de ces inflammations.

Et maintenant que le diagnostic est posé ?

Le traitement des gingivites reste un défi pour les vétérinaires. La première étape consiste souvent en un détartrage et une extraction des dents sévèrement atteintes. Certains chats répondent bien à ce traitement, mais d’autres cas nécessitent des approches supplémentaires.

Dans certains cas, une extraction totale des dents peut être envisagée, souvent sans inconfort pour l’animal à long terme. Cette solution peut sembler radicale, mais elle peut être nécessaire pour les cas réfractaires aux traitements standards.

Les options médicales incluent :

  • Analgésie à base de morphiniques, avec des effets secondaires possibles comme la dysphorie et l’hyperthermie
  • Analgésie locale avec des anesthésiques locaux
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens, souvent associés à des opiacés
  • Anti-inflammatoires stéroïdiens (corticoïdes) pour les cas réfractaires
  • Immunomodulateurs, bien que leur coût puisse être un obstacle
  • Antibiotiques pour prévenir les infections bactériennes opportunistes
  • Traitements homéopathiques selon divers protocoles

Comment prévenir l’apparition des gingivites chez mon chat ?

Des détartrages réguliers, bien que nécessaires, ne suffisent pas à prévenir l’accumulation de plaque dentaire. Il est important de mettre en place des mesures d’hygiène buccale telles que :

  • Brossage des dents au moins trois fois par semaine
  • Utilisation de chlorhexidine pour son action antiseptique
A lire aussi :  Lait pour chaton

En ce qui concerne l’alimentation, privilégiez des aliments qui stimulent la mastication, nécessaire pour racler la plaque dentaire des dents.

Les gingivites chroniques nécessitent un suivi à long terme. Les formes graves sont particulièrement préoccupantes dans les chatteries en raison des incertitudes sur la contagiosité de la maladie.

Partager cet article
Ajouter un commentaire