Vomissements aigus chez le chat

Par Vetissimo 6 à lire

Les vomissements sont un symptôme assez courant chez les chats. Certains vomissent régulièrement, le plus souvent en raison de la quantité de poils qu’ils avalent en faisant leur toilette et qu’ils peuvent avoir du mal à évacuer.
Un vomissement occasionnel n’est pas nécessairement inquiétant tant que cela ne dure pas. Dans un premier temps, retirez la nourriture de votre chat afin de le mettre un peu à la diète. Laissez-lui en revanche de l’eau à disposition. Cela ne doit pas durer plus de 12 à 24 heures. Si malgré cela les vomissements persistent, ou que d’autres symptômes apparaissent, contactez votre vétérinaire.

Qu’entend-on par vomissements aigus ?

Le vomissement est le rejet actif par la gueule de tout ou partie du contenu de l’estomac. Il se différencie de la régurgitation qui est un rejet passif, c’est-à-dire sans contraction de l’abdomen ou « haut-le-cœur ».
Par ailleurs, une affection est dite « aiguë » lorsqu’elle dure moins de 3 jours. Au-delà elle sera qualifiée de « chronique ».

Causes

Le plus souvent, les vomissements aigus sont d’origine digestive :

Gastrites ou gastro-entérites aiguës

  • D’origine alimentaire : régime alimentaire inadapté, d’intolérances ou d’hyper-sensibilités digestives.
  • D’origine parasitaire : infestation de parasites chez des animaux qui ne sont pas vermifugés ou pas assez souvent.
  • D’origine bactérienne : les chats qui sortent en extérieur peuvent notamment ingérer des aliments ou des proies de chasse souillées ou contaminées.
  • D’origine virale : coronavirus ou typhus par exemple.
  • D’origine toxique : l’ingestion de certains produits toxiques peuvent entraîner des vomissements par irritation du tube digestif (plantes, produits ménagers, chocolat, antigel).
A lire aussi :  Blessures ophtalmiques chez le chat

Présence de corps étrangers

  • Boules de poils : chez les chats, une des causes les plus fréquentes de vomissements est la présence de boules de poils ou trichobézoards. En faisant leur toilette, ils ingurgitent en effet une quantité importante de poils, qui s’agglomèrent dans l’estomac. Ces boules de poils peuvent être trop grosses pour que le tube digestif arrive à les éliminer. Cela arrive plus particulièrement chez les chats à poils longs ou au cours des périodes de mue pendant lesquelles les chats perdent beaucoup de poils.
  • Les chats peuvent avaler d’autres types de corps étrangers provoquant des obstructions digestives, voire des occlusions : ficelles, morceaux de tissus, petits jouets en tous genres.

Les vomissements peuvent aussi avoir des causes extra-digestives diverses, par exemple :

  • Insuffisance rénale
  • Insuffisance hépatique
  • Pancréatite aiguë
  • Ingestion de toxiques de mécanisme d’action extra-digestive, certains médicaments notamment
  • Tumeurs

Symptômes

Compte-tenu de la diversité des causes évoquées, les symptômes associés aux vomissements peuvent être très variés.
Si les vomissements sont d’origine digestive, ils peuvent s’accompagner de diarrhées, d’une perte d’appétit, d’une baisse de l’état général, ou encore d’hyperthermie. La présence de sang peut quelquefois être relevée dans les vomissements (hématémèse) et/ou dans d’éventuelles diarrhées (hématochézie et/ou méléna).
Si les vomissements contiennent des poils, cela peut indiquer la présence de boules de poils. Quelquefois, le chat peut vomir une boule de poils entière. En cas d’autres corps étrangers, les vomissements peuvent être assez fréquents et l’animal peut même vomir l’eau qu’il boit. Cela constitue alors une urgence.
Si les vomissements sont d’origine extra-digestive, l’animal peut présenter une augmentation de la quantité de boisson, un abattement, une déshydratation et une perte de l’appétit. En cas d’intoxication, d’autres symptômes peuvent être présents tels que des signes neurologiques par exemple (convulsions, pertes d’équilibre, hypersalivation).

A lire aussi :  Identification par puce électronique chez le chat

Diagnostic

Pour effectuer un diagnostic le plus précis possible, votre vétérinaire aura besoin d’un maximum d’informations. Notez donc la fréquence des vomissements ainsi que leur aspect. Si vous le pouvez, amenez éventuellement une photographie, voire un échantillon, de ce qui a été vomi.
Le vétérinaire complètera ces éléments par un examen clinique précis afin d’identifier les éventuels signes associés. Il proposera éventuellement des examens complémentaires si besoin, tels que des examens sanguins ou des radiographies.

Traitement des vomissements aigus chez le chat

Le traitement dépendra bien entendu du diagnostic établi et de l’état de l’animal au moment de la consultation.
Le plus souvent, un traitement symptomatique est prescrit pour calmer les vomissements : pansement gastrique, anti-vomitif, éventuellement anti-diarrhéique. Certains médicaments spécifiques aident le tube digestif à évacuer les boules de poils.
Une hospitalisation peut s’avérer nécessaire si l’état de l’animal le justifie, pour le réhydrater par exemple, lui administrer des médicaments sous forme injectable, éventuellement traiter une intoxication.
Un traitement chirurgical peut être également nécessaire en cas d’occlusion intestinale notamment ou pour enlever une tumeur.
Certaines affections (insuffisance rénale, pancréatique ou hépatique, intolérance digestive) pourront nécessiter la mise en place d’un régime alimentaire spécifique.
Dans tous les cas, ne donnez pas de traitement à votre chat sans contacter votre vétérinaire auparavant et suivez sa prescription. Lui seul pourra identifier la cause, préciser le pronostic, et prescrire le traitement le plus adapté pour votre chat.

A lire aussi :  Les gingivites chez le chat
Partager cet article
Ajouter un commentaire