Chien otite

Les otites du chien

Par Vetissimo 4 à lire

Les otites chez le chien peuvent prendre de nombreuses formes différentes en fonction des parties de l’oreille touchées. Il est important de noter que l’oreille du chien se compose de trois parties distinctes :

  • Partie externe : Inclut le pavillon, le conduit auditif externe et le tympan. Le conduit auditif externe a une forme de L, avec une partie verticale et une partie horizontale.
  • Partie moyenne : Comprend la bulle tympanique et les osselets (marteau, enclume et étrier), responsables de la transmission des sons.
  • Partie interne : Impliquée dans l’équilibre et l’intégration des sons.

Les otites externes du chien

Les otites externes sont les plus courantes chez le chien et représentent 5-15% des consultations vétérinaires. Elles sont une inflammation du conduit auditif externe et du tympan, affectant souvent les races comme les Caniches, Bichons, Labradors, Bergers Allemands, Cockers, Sharpeis, Carlins et Bassets Hounds.

Symptômes

Les symptômes d’une otite externe incluent un prurit auriculaire (grattage ou secouement des oreilles), une douleur à la manipulation des oreilles, une mauvaise odeur et des lésions au pavillon (perte de poils, rougeur, épaississement).

Causes des otites externes

  • Facteurs favorisants : Présence de poils dans les oreilles, conduit auditif étroit, oreilles tombantes, baignades fréquentes.
  • Facteurs déclenchants : Parasites (comme la gale des oreilles), allergies, corps étrangers, tumeurs.
  • Facteurs d’entretien : Bactéries, champignons, altération du conduit auditif, otites moyennes.
A lire aussi :  La piroplasmose chez le chien

Diagnostic des otites du chien

Le diagnostic nécessite de fournir au vétérinaire des informations sur le mode de vie du chien, son alimentation, les symptômes associés et les traitements antérieurs. Le vétérinaire examinera l’oreille à l’aide d’un otoscope ou d’un vidéo-otoscope, et pourra effectuer un prélèvement de cérumen pour un examen microscopique. Si nécessaire, une tranquillisation ou une anesthésie peut être requise pour un examen approfondi.

Traitement des otites externes

Le traitement dépend de la cause et inclut généralement un nettoyant auriculaire et un médicament (antibiotique, antifongique, anti-inflammatoire). Des traitements par voie générale (anti-inflammatoires, antalgiques, antibiotiques) peuvent être nécessaires. Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être recommandée.

Les otites moyennes

Les otites moyennes sont moins fréquentes mais présentes dans environ 20% des otites externes aiguës et 80% des otites chroniques.

Signes cliniques

Les symptômes peuvent inclure surdité, tête penchée, douleur à l’ouverture de la gueule, et sécheresse oculaire.

Causes des otites moyennes

Les otites moyennes sont souvent causées par des infections bactériennes ou fongiques, des corps étrangers perforant le tympan, ou des tumeurs de l’oreille moyenne. Les otites externes non traitées peuvent également entraîner des otites moyennes.

Diagnostic

Le diagnostic inclut des examens de la bulle tympanique via scanner et parfois une paracentèse du tympan pour des prélèvements et un nettoyage.

A lire aussi :  Maladie de Lyme chez le chien

Traitement des otites moyennes

Le traitement peut inclure des médicaments locaux et généraux. En cas d’évolution chronique, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Les otites internes

Les otites internes sont rares et se caractérisent par des symptômes neurologiques tels que troubles de l’équilibre (tête penchée, tournis), mouvements oculaires anormaux (nystagmus), anomalies des paupières et pupilles, et perte d’audition.

Examens complémentaires

Les examens pour les otites internes peuvent inclure des scanners, IRM et des potentiels évoqués auditifs pour explorer l’audition.

Conclusion

Les otites sont un motif de consultation fréquent avec des causes variées. Une démarche diagnostique rigoureuse est essentielle pour traiter correctement et éviter les récidives. Des examens complémentaires peuvent être nécessaires, parfois sous tranquillisation ou anesthésie. Il est crucial de traiter rapidement une otite pour éviter des complications graves. Évitez l’automédication, car cela peut aggraver la situation. Consultez toujours un vétérinaire pour un traitement approprié.

Partager cet article
Ajouter un commentaire