Conjonctivite chat

Les conjonctivites du chat

Par Vetissimo 7 à lire

Une conjonctivite est une inflammation des tissus superficiels qui entourent l’œil. Il s’agit aussi bien des tissus qui recouvrent la partie blanche de l’œil que ceux qui se trouvent à l’intérieur des paupières.

Les chats peuvent présenter des conjonctivites et celles-ci peuvent avoir plusieurs causes. Elles peuvent toucher un seul œil, ou les deux yeux. Elles sont pour le moins gênantes, voire douloureuses, et des complications sont possibles. Il est donc important de réagir rapidement.

Les causes de conjectivites du chat

Différentes causes peuvent être à l’origine de conjonctivites chez le chat. On en distingue trois grandes catégories :

Infectieuses

Des conjonctivites d’origine infectieuse, virales ou bactériennes, se produisent chez les chats. L’une des causes les plus fréquentes est le coryza. Cette affection virale entraîne souvent une inflammation des voies respiratoires et des conjonctives oculaires, notamment lors d’une forme à herpès virus. La leucose et la Péritonite Infectieuse Féline peuvent également causer des conjonctivites virales.La chlamydiose peut s’accompagner d’une conjonctivite bactérienne. Des surinfections bactériennes sont également possibles, secondairement à d’autres causes. A noter que les conjonctivites d’origine infectieuse peuvent être transmissibles entre chats.

Mécaniques

  • des corps étrangers tels que des débris végétaux ou des poussières peuvent irriter les conjonctives ;
  • des coups ou blessures : les yeux des chats sont par exemple particulièrement exposés aux coups de griffes lors de bagarres ;
  • les cils peuvent également être responsables de conjonctivites par irritation : cela peut arriver lors de certaines malformations des paupières où des cils mal positionnés appelés « cils ectopiques » viennent frotter les yeux et les conjonctives;
A lire aussi :  Sang dans les urines chez le chat

Allergiques

Les conjonctivites peuvent également être causées par des réactions allergiques, de la même manière que chez les humains.

Les symptômes de la conjonctivite

Les symptômes varient selon les causes de la conjonctivite. Le symptôme commun et systématique est l’œil rouge. Cette rougeur s’observe notamment sur l’intérieur des paupières et sur la 3ème paupière (aussi appelée membrane nictitante). Les conjonctivites infectieuses ou allergiques atteignent généralement les deux yeux et les conjonctivites par corps étrangers ou blessures sont plus souvent unilatérales.

La plupart du temps, des écoulements sont visibles. L’écoulement peut être plus ou moins abondant et plus ou moins transparent. S’il ressemble à du pus, qu’il est épais, jaunâtre voire verdâtre, une surinfection bactérienne est présente. De plus, l’œil ou les yeux atteints sont souvent partiellement ou complètement fermés. Cela peut être dû aux écoulements qui collent les paupières, ou alors à l’inflammation et à la douleur associée. Vous pouvez également observer votre chat se frotter l’œil ou les deux yeux avec les pattes car cela peut le démanger.
Enfin, selon l’origine de la conjonctivite, des symptômes généraux peuvent être présents, en cas de coryza notamment : éternuements, écoulements au niveau des narines, éventuellement abattement et anorexie.

Diagnostic

Le diagnostic de conjonctivite est souvent évident dès l’examen clinique. Le vétérinaire procède généralement à un examen complet ainsi qu’à un examen des yeux et des conjonctives. Il pourra utiliser un opthalmoscope, pour examiner de manière détaillé les couches superficielles et profondes de l’œil. Les symptômes et l’aspect des conjonctives lui permettront d’émettre des hypothèses quant à l’origine de la conjonctivite.

A lire aussi :  Lait pour chaton

Traitement et pronostic de la conjonctivite chez le chat

Le traitement comprend la plupart du temps un traitement local, sous forme de collyres ou de pommades à déposer sur l’œil ou les deux yeux, plusieurs fois par jour. Il s’agit de traitements anti-inflammatoires, antiseptiques, voire antibiotiques. Un lavage de l’œil peut être recommandé avant de mettre le traitement pour en améliorer l’efficacité.
Si un corps étranger est en cause, il lui faudra d’abord l’enlever, ce qui peut se faire lors d’un simple lavage de l’œil ou nécessiter éventuellement une anesthésie générale.

En fonction de l’origine de la conjonctivite et des symptômes éventuellement associés, un traitement par voie générale peut être prescrit par votre vétérinaire : anti-inflammatoires, anti-douleur, voire antibiotiques. Dans certains cas récalcitrants, le vétérinaire pourra procéder à des prélèvements, par écouvillons notamment, pour rechercher la présence de virus ou de bactéries particulières.

La plupart du temps, une conjonctivite n’est pas grave, notamment lorsqu’elle est traitée de manière précoce et adaptée. En revanche, cela peut évoluer défavorablement si elle n’est pas traitée. Des surinfections bactériennes s’installent en effet alors, et peuvent causer des dommages irréparables sur l’œil. L’évolution vers une uvéite peut être à craindre.
Bien évidemment, la présence de cils mal positionnés ou d’une malformation des paupières entraînant la conjonctivite, ne pourra être corrigée définitivement que par une intervention chirurgicale..

A lire aussi :  Identification par puce électronique chez le chat

Quelques mesures préventives

Il est très important que vous ne fassiez pas d’automédication lorsque vous suspectez une conjonctivite chez votre chat. En effet, les traitements locaux anti-inflammatoires contiennent souvent des corticoïdes. Les corticoïdes sont très efficaces et indiqués en cas de simple conjonctivite, mais absolument contre-indiqués en cas d’ulcères cornéens notamment (petite plaie à la surface de l’œil). Même s’il vous reste des traitements d’une précédente conjonctivite, ne les utilisez pas sans l’avis de votre vétérinaire. N’oubliez pas que la plupart des collyres se périment 15 jours après l’ouverture du flacon.

La seule chose que vous pouvez effectuer sans risque est un lavage des yeux avec un produit nettoyant adapté comme du sérum physiologique. Évitez alors d’utiliser du coton, car des fibres peuvent rester dans l’œil. Le mieux si vous vous rendez compte que votre chat a un œil ou les deux yeux rouges, un peu fermés avec la présence d’écoulements, reste de contacter votre vétérinaire sans attendre: les yeux sont des organes très fragiles.

Partager cet article
Ajouter un commentaire