Plante dangereuse chat

Plantes dangereuses pour les chats

Par Vetissimo 4 à lire

Plantes d’intérieur nocives pour les chats

De nombreuses plantes d’intérieur et fleurs en bouquet présentent un danger pour les chats, pouvant provoquer des irritations ou des toxicités graves. Voici quelques exemples :

  • Le lys : toxicité rénale aiguë
  • Le ficus : irritation cutanée, digestive et parfois rénale
  • Le pommier d’amour : troubles digestifs et neurologiques en cas d’ingestion importante
  • Le spathiphyllum et l’anthurium : toxicité digestive et cutanée
  • Le dieffenbachia : irritation cutanée, digestive et rénale
  • Le cycas : toxique pour le foie
  • Le poinsettia : troubles digestifs
  • L’amaryllis : toxicité digestive et nerveuse
  • Le kalanchoe : troubles digestifs et cardio-respiratoires

Certains légumes, comme les oignons, l’ail, les pommes de terre et les raisins, sont également toxiques pour les chats. Heureusement, ils sont rarement consommés spontanément par ces animaux.

Plantes de jardin dangereuses pour les chats

De nombreuses plantes et arbustes de jardin sont également toxiques pour les chats. Voici quelques exemples :

Arbustes nocifs pour les chats :

  • Laurier rose : toxicité digestive, neurologique et cardiaque, souvent mortelle
  • Laurier-cerise : principalement toxique pour le système digestif
  • Rhododendron : toxicité digestive, cardiaque et neurologique
  • Hortensia : toxicité digestive
  • Cyprès ou if : toxicité digestive et neurologique
  • Buis : intoxication rare
  • Houx : intoxication rare, mais les baies sont toxiques
  • Cytise : toxicité digestive et cardio-respiratoire
A lire aussi :  Sang dans les urines chez le chat

Fleurs de jardin dangereuses pour les chats :

  • Jonquilles et narcisses : toxicité digestive, cardiaque et nerveuse
  • Muguet : toxicité digestive et cardiaque
  • Tulipes et jacinthes : troubles digestifs et neurologiques
  • Hémérocalles : toxicité similaire aux lys
  • Rhubarbe : feuilles toxiques pour le système nerveux
  • Bégonias : toxicité digestive
  • Azalées : toxicité similaire au rhododendron
  • Colchiques : toxicité digestive et neurologique sévère
  • Arum : toxicité similaire au dieffenbachia
  • Euphorbe : toxicité cutanée et digestive
  • Chrysanthèmes : principalement toxiques pour le système digestif

Signes à surveiller

Les symptômes classiques d’une intoxication par des plantes chez le chat incluent :

  • Signes digestifs : vomissements, diarrhées, hypersalivation, œdème de la langue ou de la face
  • Troubles neurologiques : tremblements, convulsions, démarche anormale, pupilles dilatées, altération de la conscience
  • Troubles spécifiques tardifs : insuffisance rénale aiguë, difficultés respiratoires, anomalies du rythme cardiaque

Les symptômes initiaux sont souvent non spécifiques, il est donc crucial de connaître les plantes présentes chez soi pour informer le vétérinaire en cas de symptômes alarmants.

Que faire en cas d’ingestion accidentelle ?

En cas d’ingestion de plante toxique, emmenez immédiatement le chat chez le vétérinaire pour une évaluation complète. Si l’ingestion est récente (moins de 2 heures), le vétérinaire peut provoquer le vomissement pour réduire la quantité de toxine. Sinon, d’autres mesures seront prises pour éliminer ou atténuer les effets du toxique :

  • Perfusions pour éliminer la toxine et soutenir la fonction rénale
  • Pansements digestifs et anti-vomitifs pour réduire l’irritation
  • Charbon actif pour absorber les toxines présentes dans le tube digestif
  • Anti-convulsivants en cas de convulsions
  • Antidotes, si disponibles
A lire aussi :  Le coryza chez le chat - Prévention, Symptômes et traitement possible

Une hospitalisation est souvent nécessaire pour effectuer des contrôles réguliers (analyses de sang, urine, électrocardiogramme) en fonction de la toxine impliquée.

Coexister avec des plantes et un chat

Il est possible de vivre avec un chat et des plantes sans danger. Par exemple, les orchidées ne présentent aucun risque particulier pour les chats. Le papyrus est apprécié des chats et peut causer des vomissements en cas de consommation excessive, mais n’est pas toxique.

Partager cet article
Ajouter un commentaire