Sang dans les urines chez le chien

L’hématurie est le terme médical pour désigner la présence de sang dans les urines. Elle peut être visible à l’œil nu, les urines sont alors rouges, ou décelable uniquement par des examens de laboratoire. Des affections très diverses peuvent en être responsables, selon l’âge et le sexe du chien notamment.

D’où vient le sang dans les urines du chien ?

Parmi les causes d’hématurie, certaines peuvent se révéler sérieuses : infection, calculs, malformation, traumatisme, tumeur bénigne, voire cancer, en sont des exemples.
Ces causes sont généralement classées selon l’origine du sang présent dans l’urine. Il peut provenir :

  • De l’appareil urinaire lui-même. Les affections de l’appareil urinaire peuvent être localisées à différents niveaux :
    • les reins
    • les uretères : canaux amenant l’urine des reins à la vessie
    • la vessie
    • l’urètre : canal amenant l’urine de la vessie à l’extérieur
  • Des organes ne faisant pas partie de l’appareil urinaire mais qui en sont anatomiquement proches (causes extra-urinaires). Le sang peut alors provenir de la prostate chez les mâles, de l’utérus ou du vagin chez les femelles.
  • De maladies de l’organisme dans son ensemble (maladies systémiques). Un trouble de la coagulation sanguine peut notamment entraîner une hématurie.

Symptômes

Selon la cause de l’hématurie, d’autres symptômes sont généralement associés.
En cas d’origine rénale ou urétérale, le chien peut présenter de la fièvre, une augmentation de la quantité d’eau bue, une douleur abdominale, voire une distension de l’abdomen.
Une affection de la vessie peut s’accompagner de difficultés à uriner ou d’un besoin fréquent d’uriner. De même si le problème se situe au niveau de l’urètre. Dans ce dernier cas, le chien peut également présenter des pertes de sang en dehors des moments où il urine.
Chez les mâles, une affection de la prostate peut se manifester également par une fièvre et une douleur abdominale. D’autres symptômes sont aussi possibles, tels qu’une difficulté à déféquer.
Chez les femelles, des pertes de sang en dehors des moments où la chienne urine et de la fièvre peuvent signaler une affection de l’utérus ou du vagin. Une augmentation de la quantité de boisson peut aussi se manifester. Il peut également s’agir tout simplement des chaleurs normales de la chienne.
En cas de trouble de la coagulation, le sang ne coagule pas correctement. Des saignements sont donc généralement retrouvés aussi ailleurs que dans les urines : sur la peau et les muqueuses (dans la bouche ou sur les conjonctives de l’œil par exemple), dans les selles, dans d’éventuels vomissements, ou encore dans les narines.

Diagnostic

Le diagnostic repose, en premier lieu, sur les antécédents et les symptômes : l’âge du chien, son sexe, son régime alimentaire, d’éventuels antécédents d’accident ou de traumatisme, infections urinaires à répétition, etc.
Lors d’une consultation, le vétérinaire complète ces éléments par un examen clinique. Il peut ainsi mettre en évidence d’autres signes et apporter des précisions sur l’origine du sang présent dans les urines. La palpation de l’abdomen peut, par exemple, montrer une douleur abdominale ou la présence d’une tumeur. Une palpation de la prostate permet d’évaluer son volume et son aspect.
En fonction de ces différents éléments, le vétérinaire peut être amené à faires des examens complémentaires pour préciser l’origine du sang dans les urines :

  • Prélèvement et analyses d’urine : la réalisation d’une bandelette urinaire peut mettre en évidence la présence d’autres cellules ou composés anormaux dans les urines. La centrifugation de l’urine permet par ailleurs de voir en quelle quantité le sang est présent, et éventuellement de retrouver la présence de cristaux urinaires.
  • Prise de sang avec analyse hématologique et/ou biochimique : ces éléments peuvent déceler des signes d’infection, d’anémie, de troubles de la coagulation ou encore d’insuffisance rénale.
  • Radiographies et échographie peuvent mettre en évidence la présence d’une tumeur ou de calculs.
  • Si une tumeur est présente, la réalisation d’une biopsie peut permettre d’en préciser la nature cancéreuse ou non.

Traitement lors de sang dans les urines chez le chien

Il dépend, bien entendu, de l’origine de l’hématurie et donc du diagnostic. Plusieurs types de traitements peuvent être proposés :

  • Traitement médical : en cas d’infection, des antibiotiques, associés ou non à des anti-inflammatoires, sont généralement utilisés. Dans certains cas, un traitement par perfusion est nécessaire si l’animal présente une déshydratation ou une insuffisance rénale.
  • Traitement diététique : un régime alimentaire spécifique peut être prescrit en cas d’insuffisance rénale ou de calculs urinaires pour prévenir les récidives.
  • Traitement chirurgical : il peut s’avérer nécessaire, notamment pour enlever des calculs de grande taille de la vessie, pour réparer des lésions causées par un traumatisme ou encore pour retirer une tumeur. En cas de cancer, un traitement par chimiothérapie pourra également être envisagé.

Concernant les troubles de la coagulation, d’autres examens seront probablement nécessaires pour préciser la cause et trouver le traitement adéquat.

Pronostic

Le pronostic dépend bien sûr de l’origine du sang dans les urines et de l’état de santé général du chien. Dans tous les cas, ce symptôme est anormal et doit vous encourager à consulter un vétérinaire.

Commentaires

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

Demandez à un expert!

Poser Une Question