Intoxication par les crapauds chez le chien

Les intoxications par les crapauds sont plutôt occasionnelles. Elles touchent davantage les chiens que les chats. Curieux et joueur, le chien s’intoxique rien qu’en tenant le batracien dans sa gueule, même sans l’ingérer.

Comment reconnaître un crapaud ?

Savez-vous que le crapaud, contrairement aux idées reçues, n’est pas le mâle de la grenouille ? En effet, même s’ils appartiennent tous deux à la classe des batraciens, ce sont bien deux espèces différentes !

Voyons ensemble comment les distinguer :

La grenouille possède une peau lisse et visqueuse. Ses pattes arrière sont longues et repliées en Z. C’est un animal plutôt aquatique. Le crapaud quant à lui, animal plutôt terrestre (sauf en période de reproduction), a une peau verruqueuse et sans mucus. Contrairement à la grenouille, le crapaud montre, en arrière des yeux, une glande parotoïde. Enfin, lorsque la grenouille se déplace, elle saute, alors que le crapaud marche.

Le crapaud commun (bufo bufo) est le plus répandu en Europe. Il mesure jusqu’à 15 cm, la femelle étant plus grande que le mâle. Il est de couleur gris beige tirant sur le brun. Ses yeux sont rouge orangé, dotés d’une pupille horizontale. Autre espèce rencontrée dans nos pays : le crapaud calamite (bufo calamita), dont les yeux sont jaune doré. Celui-ci présente également une ligne jaune sur le dos.

Les crapauds sortent d’hibernation lorsque les températures deviennent plus douces. C’est donc vers le mois de mars que le cycle de reproduction débute.

De quoi est composé le venin du crapaud ?

La toxicité des crapauds est connue de longue date et elle est même utilisée depuis des siècles. En effet, le venin de crapaud entrait dans la composition de philtres de sorcellerie, dans les remèdes de médecine chinoise, dans des rituels hallucinogènes. Il était également utilisé comme toxique dans les flèches empoisonnées ou encore comme aphrodisiaque.
Le venin du crapaud contient une centaine de substances. On retrouve notamment dans celui-ci : de l’adrénaline, la bufoténine (hallucinogène), la bufoténidine (hypertensif et vasoconstricteur), la bufotoxine et la bufotaline (toxicité cardiaque)…

Comment le chien s’intoxique-t-il ?

Le venin du crapaud est acide et d’aspect blanc crémeux. Il est présent dans les glandes parotoïdes et dans les verrues à la surface du corps. Il constitue un mécanisme de défense contre les prédateurs. Le venin ne traversant pas la peau, c’est quand l’animal est pris en gueule que le danger devient réel. Lorsqu’une pression est exercée sur le crapaud, le venin est libéré. En contact avec la muqueuse, il pénètre alors rapidement dans la circulation sanguine. La toxicité du venin varie selon l’espèce du crapaud et, même si celui-ci est mort, le venin reste toxique.

Quels sont les symptômes ?

Les intoxications par les crapauds surviennent le plus souvent d’avril à septembre, lorsque ceux-ci sortent d’hibernation pour entamer leur reproduction. Quand le chien prend le batracien en gueule, une réponse locale due à la causticité du venin a d’abord lieu. L’inflammation de la cavité buccale provoque dans les minutes qui suivent une hypersalivation. Les cas d’intoxication sont majoritairement bénins. La gravité de l’envenimation dépend de la taille de l’animal exposé, les risques sont donc plus importants pour des chiens de petite taille. Une atteinte systémique est possible, et des symptômes plus graves peuvent donc être observés : diarrhée, vomissements, douleur intense, troubles cardiaques (allant du trouble du rythme à l’arrêt cardiaque), troubles neuromusculaires (ataxie, hallucinations, convulsions, coma), troubles respiratoires (œdème pulmonaire…).

Que faire si mon chien a mordu un crapaud ?

Médor a joué avec Kermit ? Ne cédez pas à la panique. Le premier geste d’urgence est de rincer abondamment la cavité buccale de votre chien. (si possible avec une eau alcaline, par exemple à base de bicarbonate de soude). Par la suite, contactez le vétérinaire qui évaluera la situation et les risques.
À l’heure actuelle, il n’existe pas d’antidote ! Le traitement est donc éliminatoire (rincer la gueule) et symptomatique (pansements digestifs, anticonvulsivants, traitement de l’état de choc…).
Pour les cas bénins, l’évolution est généralement favorable et la récupération rapide en l’absence de traitement. Par contre, compte tenu du risque de mort possible dans les cas les plus graves, une bonne prise en charge est nécessaire : n’hésitez jamais à demander conseil à votre vétérinaire.

Vous l’aurez compris, jouer avec un crapaud ne transformera pas votre chien en prince charmant ! Rappelez-vous que les crapauds appartiennent aux espèces protégées : si votre chien aboie sur le batracien, empêchez-le de le prendre en gueule. Ensuite, abritez l’intrus dans un endroit sécurisé pour lui et votre chien !

Commentaires

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

Demandez à un expert!

Poser Une Question