Dilatation torsion de l’estomac chez le chien

La dilatation-torsion de l’estomac (DTE) est une affection abdominale d’évolution suraiguë, c’est à dire très rapide, qui se rencontre principalement chez les chiens de grand format (dogue allemand, terre neuve, berger allemand…) mais qui peut aussi survenir sur des chiens de plus petite taille (cocker, beagle….)
Elle se caractérise par une dilatation gazeuse rapide de l’estomac qui, souvent, s’accompagne d’une torsion de cet organe. En l’absence de traitement, son évolution est rapidement mortelle. Ses causes d’apparition exactes ne sont à ce jour pas encore clairement comprises, et seuls des facteurs de risque ont été identifiés, et ne font pas forcément l‘unanimité aux yeux des spécialistes.

Facteurs de risque

  • On ne note pas de prédisposition sexuelle, les mâles comme les femelles peuvent développer cette pathologie
  • Le poids de l’animal ne représente pas un facteur de risque. Ainsi, même au sein d’une race prédisposée, un animal obèse n’aura pas forcément plus de risques de développer une DTE qu’un animal mince ou maigre.
  • Les chiens possédant un lien de parenté de premier degré (frère, sœur, descendant) avec un autre chien ayant développé une DTE sont plus exposés à ce risque par rapport aux
    autres chiens de la même race (origine héréditaire donc suspectée mais jamais formellement prouvée)
  • Plusieurs facteurs en relation avec la prise des repas augmentent le risque de survenue de dilatation torsion de l’estomac : une vitesse élevée d’ingestion de la ration alimentaire (avec donc augmentation de l’ingestion d’air) suivie d’une prise de boisson en quantité importante, des repas trop volumineux (cela favoriserait les fermentations bactériennes), et des particules alimentaires (généralement des croquettes ) de taille inférieure à 30 mm (ce mécanisme est mal connu et mériterait d’être approfondi).
  • L’idée répandue selon laquelle une activité physique post-prandiale, par exemple des jeux, des courses après le repas, augmenterait les risques de DTE n’a jamais été prouvée.
  • Enfin, les chiens « tristes » ou stressés semblent plus sujets au développement de DTE. La encore aucune explication scientifique n’a réellement été établie, mais nous savons tous que le stress a de multiples conséquences néfastes sur l’organisme.

Symptômes digestifs

Ils doivent être connus et reconnus aisément par les propriétaires :

  • distension abdominale crâniale parfois très douloureuse : apparition d’un gros ventre
  • tympanisme abdominal crânial : ventre gonflé d’air ressemblant à un ballon en avant de l‘abdomen
  • efforts infructueux de vomissements : l’animal essaye de vomir mais rien ne se produit, ces efforts étant très bruyants et impressionnants
  • salivation importante : le chien bave énormément sans discontinuer
  • apparition souvent après un repas : attention; ce n’est pas forcément systématique, parfois un décalage de près de 10 heures peut survenir
  • état d’agitation (anxiété brutale) puis altération progressive (abattement profond) avec état de choc en phase terminale

SI VOUS PENSEZ QUE VOTRE CHIEN COMMENCE UNE DTE N’ATTENDEZ PAS, MONTREZ LE IMMÉDIATEMENT À UN VÉTÉRINAIRE.

Traitement de la dilatation torsion de l’estomac du chien

  • Les modalités de traitement de cette affection sont du seul ressort du praticien vétérinaire. Il est cependant reconnu que le recours à la chirurgie est indispensable lors de torsion de l’estomac (le repositionnement rapide de l’estomac est nécessaire sous peine d’une mort quasi-certaine de l’animal) et conseillé lors de dilatation seule de l’estomac, pour évaluer les lésions organiques et réaliser une gastropexie, c’est à dire une fixation de l’estomac à la paroi costale afin, qu’en cas de récidive, la dilatation ne soit pas suivi de torsion.
  • Bien entendu l’état de choc qui accompagne cette pathologie doit être traité en priorité.
  • Plus le chien sera pris en charge rapidement plus les chances de succès augmenteront. D’ailleurs entre les progrès médico-chirurgicaux et la reconnaissance rapide des signes de la dilatation torsion de l’estomac chez le chien par les propriétaires, le taux de réussite est passé de 30% à plus de 70% actuellement.

Conseils aux propriétaires

Afin de limiter les risques de survenue d’une DTE, il est conseillé de :

  • fractionner la ration alimentaire plusieurs petits repas par jour (2 à 4 selon les possibilités)
  • laisser de l’eau à disposition en permanence afin d’éviter un abreuvement trop important en une seule fois
  • donner une alimentation industrielle hyperdigestible, c’est à dire des croquettes de bonne qualité, de haute valeur nutritive, qui seront digérées facilement par le chien
  • préférer les particules alimentaires de taille > 30 mm, à condition que le chien ne les gobe pas d’un coup, ce qui serait pire!
  • ne pas humidifier les croquettes , cela augmente le volume de la ration et n’apporte rien de plus au chien
  • ne pas surélever la gamelle car cela favorise l’ingestion d’air
  • éviter l’exercice physique post-prandial , même si facteur de risque est non significatif, ici le principe de précaution s‘applique
  • de préférence choisir un chien venant de lignées qui n’ont pas fait de dilatation torsion de l’estomac, encore faut il pouvoir avoir accès à ces informations

Parfois, certaines causes anatomiques ou pathologiques peuvent être à l’origine de la DTE, comme des malformations, des hypomotilités de l’estomac, des ulcères, des tumeurs… Il peut alors être souhaitable d’envisager des examens complémentaires (échographie, endoscopie…….)

Malheureusement, même avec tous ces conseils préventifs et une surveillance étroite, certains chiens font ou refont une dilatation torsion de l’estomac, il s’agit alors de prédisposition individuelle contre laquelle on ne peut pas grand chose.
COMME DANS TOUTE URGENCE VITALE PLUS VOTRE ANIMAL SERA PRIS RAPIDEMENT EN CHARGE PLUS SES CHANCES DE SURVIE SERONT GRANDES.

Commentaires

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

Demandez à un expert!

Poser Une Question