Comment choisir les croquettes pour mon chien

C’est la question à laquelle est confronté tout propriétaire dès l’acquisition de son nouveau compagnon. Pourtant, pendant très longtemps les chiens ont été nourris de ce qui était disponible dans leur environnement immédiat : restes de table, viande crue et autres aliments dérivés du régime alimentaire des humains qu’ils côtoyaient.

Mais progressivement, et surtout depuis les années 1950, les propriétaires ont cherché à nourrir leurs chiens de façon plus équilibrée et plus pratique et ils se sont tournés vers des aliments industriels conçus par des nutritionnistes et respectant des contrôles sanitaires rigoureux. Ces aliments ont, en effet, une formule nutritionnelle constante avec un taux de protéines, de glucides, de lipides, de minéraux et de vitamines fixe et cherchent à respecter les besoins précis et spécifiques des chiens d’aujourd’hui.

Croquettes ou pas croquettes : que donner à manger à mon chien ?

Actuellement, beaucoup de propriétaires optent donc pour les croquettes : elles représentent un gain de temps par rapport à une ration ménagère qu’il faut cuisiner tous les jours. Par rapport aux aliments industriels humides (comme les boîtes contenant 80% d’eau), l’aspect des croquettes est moins repoussant (du point de vue de l’humain) et sont d’un meilleur rapport qualité-prix. Enfin, elles permettent une prévention de l’apparition du tartre, fléau pour les chiens vieillissants.

Mais une fois la décision prise, vient le choix du type de croquettes et ce choix n’est pas aisé car il existe aujourd’hui une telle variété sur le marché qu’il est difficile de s’y retrouver ; ceci est d’autant plus vrai que les prix sont extrêmement variables, passant de moins d’un euro le kilo à plus de 10 € le kilo selon les gammes et les marques.

Les différentes gammes de croquettes

Classiquement, on classe les aliments industriels en fonction de leur lieu de vente ; on peut ainsi distinguer trois catégories :

  1. Les croquettes premier prix (bas de gamme ) et les croquettes milieu de gamme dites ‘de qualité supérieure’ qu’on trouve dans la grande distribution ;
  2. Les croquettes Premium (haut-de-gamme) que l’on trouve dans les boutiques spécialisées (animalerie, jardinerie, magasin de bricolage, toiletteur et chez les vétérinaires) ;
  3. Les croquettes diététiques, uniquement sur prescription médicale, que l’on ne trouve que chez le vétérinaire ; ces croquettes sont adaptées aux troubles dont peuvent souffrir nos amis les chiens.

Les différences de gamme et donc de prix s’expliquent par la qualité des matières premières et par leur formule nutritionnelle. Les croquettes haut-de-gamme contiennent plus de protéines animales à haute digestibilité et moins de glucides (céréales indigestes) et de lipides que les croquettes premier prix. Ces dernières peuvent apparaître plus appétentes pour le chien du fait de leur teneur élevée en graisse, matière première à faible coût, ce ne doit donc pas être le critère principal de choix. Grâce à leur teneur plus élevée en protéines animales, les croquettes haut-de-gamme sont mieux assimilées et fourniront moins de déchets : les quantités journalières recommandées sont donc plus faibles que pour les croquettes premier prix, ce qui relativise la différence de coût du paquet. Pour se convaincre de la meilleure assimilation de l’aliment, il suffit de comparer la quantité et l’aspect des selles d’un chien nourri avec des croquettes haut-de-gamme par rapport à celles d’un chien nourri avec des croquettes premier prix.

Il ne faut pas non plus se laisser abuser par des pratiques marketing, par exemple la coloration en vert et rouge des croquettes bas de gamme qui n’est évidemment pas corrélée à la quantité de légumes ou de viande contenus dans la croquette. Attention aussi à l’estampille ‘aliments au X’ (au poulet par exemple) : pour avoir droit à cette mention, il suffit que l’aliment en question contienne simplement 4 % de X. De même, la mention ‘riche en X’ impose simplement que l’aliment en contienne au moins 15 %.

Des croquettes de plus en plus ciblées

L’industrie du Pet Food ne cesse de se développer en proposant des aliments de plus en plus ciblés. En effet, les besoins d’un chien varient énormément en fonction de son âge, de sa taille, de sa race et de son niveau d’activité. Le propriétaire peut donc aujourd’hui choisir un aliment différent pour son jeune labrador âgé de quatre mois en pleine croissance, pour son vieux bouledogue qui ne fait plus que du canapé ou pour sa petite Yorkshire qui vient de mettre bas.

Par ailleurs, les vétérinaires peuvent prescrire des croquettes diététiques qui vont participer au traitement de certains troubles : arthrose, intolérances ou allergies alimentaires, obésité, allergies environnementales, troubles digestifs, diabète, cystite et calculs urinaires, insuffisance rénale ou hépatique, affections cutanées et même troubles émotionnels. Les croquettes sont dans ce cas parties prenantes du traitement.

Depuis quelques années se développent également des croquettes ‘bio’ qui sont souvent des initiatives éco-responsables en terme de production et de logistique. Les aliments sont certifiés biologiques, les matières premières et la fabrication sont souvent françaises et les recettes privilégient les protéines animales en n’utilisant que peu ou pas de céréales.

De façon assez comparable à ce qui se passe pour l’être humain, donner une bonne alimentation à son chien c’est lui assurer la base d’une vie saine et prévenir certaines maladies. De nombreux désagréments considérés comme mineurs (flatulences, diarrhées, pertes de poils, démangeaisons) peuvent ainsi diminuer voire disparaître grâce à une alimentation de bonne qualité et bien adaptée.

Il ne faut donc pas hésiter à prendre du temps pour choisir les croquettes les mieux adaptées à son chien et les changer au cours de sa vie. N’oublions pas cependant que tout changement d’alimentation doit s’accompagner d’une transition alimentaire qui s’effectuera sur une semaine.

Commentaires

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

Demandez à un expert!

Poser Une Question